Fermer

;

Comment réduire ses dépenses ?

Selon une étude réalisée par Ipsos pour le compte de ING, 39% des Français envisagent de mieux contrôler leurs dépenses en 2016. Et il suffit parfois de quelques règles de bon sens pour limiter vos dépenses inutiles, sans forcément vous priver !


#1 Adapter vos dépenses fixes à vos besoins réels

On estime habituellement les charges fixes à environ 40% de votre budget, ou 25% si votre emprunt immobilier est remboursé.
Les dépenses de banque et d’assurance :

Difficile aujourd’hui de se passer d’un compte bancaire, ou d’une carte de crédit. En parallèle, la loi (et le bon sens) impose d’être assuré pour à peu près tout. Les différents contrats sont souvent assortis d’avantages méconnus de leurs bénéficiaires : assurance et extension de garantie pour vos emplettes sur internet, rapatriement de l’étranger si vous vous cassez une jambe pendant des vacances (pourtant bien méritées)… Renseignez-vous pour éviter de payer deux fois pour un même service2. N’hésitez pas également à renégocier régulièrement vos contrats d’assurance habitation ou automobile, et à faire jouer la concurrence, la Loi Hamon a largement assoupli les conditions de résiliation !

Le logement :

Le règlement d’un loyer ou le remboursement d’un crédit constitue un poste important dans un budget. Et lorsque les taux d’intérêts baissent, faites donc un tour de marché pour renégocier votre crédit immobilier.

1. Selon une étude TNS Sofres réalisée pour le compte d’ING en octobre 2014, 44% des détenteurs d’une carte bancaire ne savent pas sur quoi ils sont assurés.

#2 Évaluer vos dépenses variables

Deuxième étape : analysez vos dépenses variables. Ces dépenses non essentielles, comme l’équipement de la maison, les loisirs, les voyages, les cadeaux, les sorties culturelles, doivent idéalement représenter 40% de vos revenus. Bien qu’elles fluctuent, il est possible de les intégrer à votre budget en faisant une moyenne. Et pourquoi ne pas tenter cette expérience : conservez tous vos tickets de caisse dans une enveloppe et à la fin du mois, faites le point sur vos dépenses, en notant chacune d’elle en fonction du critère plaisir. Vous pouvez peut-être vous passer de certaines de ces dépenses et/ou réduire le montant de certaines. Le but de l’opération n’est pas de se priver, mais bien de construire un budget solide, cohérent et d’évaluer au plus juste votre capacité d’épargne tout en prenant en compte vos dépenses plaisir.

#3 Limiter vos dépenses variables

Les abonnements :

Vous pouvez rester connectés sans vous ruiner, même avec des adolescents à la maison. Les offres en matière de téléphonie se multiplient, et il ne faut pas hésiter à comparer les offres des opérateurs. Réunir l’ensemble de vos abonnements chez le même fournisseur peut se révéler très intéressant : téléphonie pour toute la famille, internet, TV. L’économie sur une année est non négligeable. Enfin si vous limitez votre forfait téléphonique, vous pouvez utiliser certaines applications gratuites par Wifi, qui permettent d’appeler à l’étranger.

Les dépenses du quotidien :

La concurrence entre grandes enseignes est rude. Profitez-en ! Les comparateurs sont de plus en plus efficaces, sur internet, ou via certaines applications pour smartphones. Une étude du Credoc sur l’impact du commerce électronique en matière de soldes et de promotions a constaté qu’en 2010, la moyenne des prix des produits achetés sur Internet était de -11% pour les vêtements masculins, -7% pour les vêtements féminins et -2,5% pour les vêtements enfants. D’autres applications vous permettent de trouver les bons plans  qui vous informent des promotions dans vos magasins, restaurants ou hôtels préférés, et vous permettent de regrouper vos cartes de fidélité (terminé le portefeuille encombré!).

#4 Adopter les bons réflexes

Les petits ruisseaux font les grandes rivières. En changeant quelques habitudes, vous pourriez facilement mettre de côté quelques dizaines/centaines d’euros par mois. Mettez donc en place des habitudes d’épargne sur des supports sécurisés !
Donnez-nous
votre avis !
> On y va
Décidez de vous améliorer dans d’autres domaines :
C'est pour bientôt !
C'est pour bientôt !
Tips Habitation
C'est pour bientôt !
;