Fermer

;

Comment améliorer ses revenus ?

2 700 euros par mois : c’est le montant du salaire net à partir duquel les Français considèrent qu’on gagne bien sa vie1. Au-delà de 5 000 euros, vous êtes considéré comme « riche » . Que ce soit ou non votre cas, vous n’êtes certainement pas contre augmenter un peu votre niveau de revenus ? Voici quelques idées à envisager.


#1 Demander une augmentation

Négocier son salaire :

D’abord, assurez-vous que la santé économique de votre entreprise le permet. Inutile en effet de demander une augmentation si votre entreprise rencontre des difficultés, à moins que vous ayez de vrais atouts à faire valoir : augmentation de vos responsabilités, du budget à gérer, des personnes à manager. Dans ce cas, vous pouvez vérifier ce que vous valez grâce à des outils comme celui de l’Apec, et vous préparer à la négociation. Bonne chance !

Changer d’employeur :

Avec quelques années d’expérience, le meilleur moyen d’augmenter ses revenus est de chercher un nouvel employeur. Le gain est en moyenne de 15%. Mais attention ! Quitter un CDI comporte toujours un risque. Si vous êtes prêt à vous lancer, il est temps de choisir une jolie photo de vous, et de mettre à jour vos profils sur les réseaux sociaux professionnels. Il est possible de masquer votre nom si vous souhaitez rester discret. Et si votre boss apprend que vous risquez de changer de boutique, il pourrait essayer de vous retenir en vous augmentant !

#2 Arrondir ses fins de mois

Vous pouvez miser sur l’économie de partage et gagner quelques dizaines d’euros par mois en faisant du covoiturage ou en proposant votre appartement quand vous partez en vacances sur un site de location de particulier à particulier… Attention, certains de ces revenus doivent être déclarés et les règles en la matière évoluent très vite. Pensez à vous renseigner préalablement sur la fiscalité appliquée.
Si vous avez une compétence particulière à valoriser c’est aussi un bon moyen de l’exploiter : donner des cours de guitare, conseiller un étudiant, etc. Et pour les plus manuels d’entre vous, il existe des sites sur lesquels vous pouvez vendre vos propres créations. Mais là aussi, certaines règles doivent être respectées pour que votre activité ne soit pas requalifiée en professionnel : les principaux critères retenus pour qualifier un particulier de professionnel de la vente à distance relèvent de la régularité de l’activité, du caractère lucratif de celle-ci et de l’intention d’avoir une activité professionnelle. Et dès lors qu’il relève du statut de commerçant, le vendeur est alors soumis à un régime fiscal et social particulier.
Et puis n’oubliez pas : pour gagner plus, vous pouvez aussi dépenser moins !

#3 Bénéficier de toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Vérifier les aides que vous percevez déjà :

Renseignez-vous exactement sur les montants d’aides que vous pouvez percevoir, en fonction de votre situation familiale. Et n’hésitez pas à demander le rappel de ces aides sur les trois dernières années en cas d’erreur en votre faveur. Il faudra cependant faire preuve d’un peu de patience !

Découvrir des aides dont vous n’aviez pas connaissance :

Il n’est pas évident de se retrouver dans les nombreux textes législatifs. Par exemple, vous pouvez déduire de vos impôts jusqu’à 50% des frais de garde à domicile de vos enfants. Certains dispositifs sont plus ponctuels, mais ils sont parfois très intéressants : déduction en cas de travaux d’isolation, prime à la casse en cas de changement de véhicule, etc. N’hésitez pas à demander conseil à vos interlocuteurs, ou à faire quelques recherches sur le net. Pour obtenir une simulation de ces aides, vous pouvez également vous rendre sur le site de l’administration.

Donnez-nous
votre avis !
> On y va
Décidez de vous améliorer dans d’autres domaines :
C'est pour bientôt !
C'est pour bientôt !
Tips Habitation
C'est pour bientôt !
;
x
Êtes-vous financièrement au top?
Découvrez votre profil en 7 questions
Un petit checkup, c’est déja un bon début
Pour vous aider à évaluer votre forme financière, nous avons conçu ce test rapide et simple. À la fin de ces 7 questions, vous découvrirez votre profil financier et des astuces concrètes pour vous améliorer. Pour cette première version de coachING, nous allons établir votre profil sur deux principaux sujets : vos revenus et dépenses, et votre épargne.
7 questions
2 minutes
Des conseils personnalisés
<
Connaissez-vous le montant de vos différentes charges mensuelles fixes* ?
*exemples : électricité/gaz, abonnements (téléphone/internet, sport, transports publics...), frais bancaires, assurances...
Pensez-vous payer le meilleur rapport qualité/prix pour ces charges mensuelles fixes ?
Vous reste-il de l’argent à la fin du mois ?
Concernant votre épargne / vos investissements financiers (sur des livrets d’épargne, une assurance-vie, des produits boursiers) : pensez-vous avoir choisi les meilleurs placements pour cet argent ?
Pensez-vous avoir suffisamment d’argent de côté pour faire face aux imprévus* ?
*exemples : panne d’un gros appareil électro-ménager ou de sa voiture...
Au-delà de cette épargne de précaution / argent mis de côté pour les imprévus, avez-vous attribué des objectifs précis à votre épargne* ?
*exemples : futures vacances, retraite, futur achat immobilier, études des enfants...
Savez-vous comment vous pourriez optimiser vos impôts (sur le revenu...) / votre fiscalité (produits d’épargne / placements financiers...) ?
>
Pour mieux vous connaître
Je suis, j'ai  ans. Je client(e) ING

Sur une échelle de 1 à 5, quel niveau de risque êtes-vous prêt(e) à prendre pour votre épargne et vos placements financiers * ?
* 1 étant « Aucune prise de risque (mais un potentiel de rendement faible) », 3 « Une prise de risque moyenne (pour un potentiel de rendement moyen) », 5 « Une prise de risque importante (pour un potentiel de rendement fort) »
Je découvre mon profil !
 
Vous êtes du style...
Pas très au top côté forme financière. Du moins, c’est ce que nous disent vos résultats. Manque d’infos ? D’outils ? De motivation ? Ça peut s’arranger, et ça commence là :
Pas mal parti. Ok, vous n’êtes pas au top partout, mais les bases sont bonnes. Alors où auriez-vous quelques réglages à faire ? Les réponses ci-dessous :
Très bien parti. Sans jeu de mots, vous gérez. Globalement, vous maîtrisez les bons réflexes de l’épargne et du budget. Et dans le détail, ça donne quoi ? Voyons ça :
Revenus & Dépenses
Aïe, ça semble pécher un peu de ce côté. Voici 3 tips pour commencer la reprise en main :
  • >

    Regardez en face vos revenus et vos dépenses. C’est le premier réflexe à intégrer pour assainir votre budget.
    Quelques conseils spécial lucidité

  • >

    Suivez la règle du 40/40/10/10. 40% de budget pour vos charges fixes, 40% pour vos charges variables, 10% pour l’épargne et 10% pour le fun (eh oui, quand même).
    On vous explique ça

  • >

    Visez le juste prix. Comparez, négociez, profitez des promos, bref, activez votre mode « consommateur critique ».
    Nos astuces

Vous vous débrouillez assez bien, mais vous pourriez sûrement faire mieux. Et libérer au passage plus de budget pour vos projets. Par exemple :
  • >

    Suivez la règle du 40/40/10/10. 40% de budget pour vos charges fixes, 40% pour vos charges variables, 10% pour l’épargne et 10% pour le fun (eh oui, quand même).
    On vous explique ça

  • >

    Traquez les dépenses inutiles. Du magazine de potins aux doublons d’abonnement, elles peuvent faire une vraie différence à l’année.
    Nos repères détox budget

  • >

    Passez à l’épargne automatique. Comme ça, pas d’excuse et pas d’oubli : épargner devient un réflexe.
    Quelques conseils spécial lucidité

Hey, vous maîtrisez ! Pour garder le niveau ou affiner votre expertise budget, voici 3 astuces faciles à appliquer :
  • >

    Passez à l’épargne automatique. Comme ça, pas d’excuse et pas d’oubli : épargner devient un réflexe.
    Pour mieux épargner

  • >

    Suivez la règle du 40/40/10/10. 40% de budget pour vos charges fixes, 40% pour vos charges variables, 10% pour l’épargne et 10% pour le fun (eh oui, quand même).
    On vous explique ça

  • >

    Simplifiez-vous la vie avec des outils de gestion de budget. Sites, applis, ... Ils sont légion et souvent gratuits.
    Notre best of

Epargne
On dirait que l’épargne n’est pas tout à fait votre point fort. La bonne nouvelle, c’est qu’elle peut le devenir. Voici 3 astuces qui devraient vous aider :
  • >

    Gardez l’équivalent de 3 mois de salaire sur un livret d’épargne « liquide » (= sans risque et qui vous permet de retirer votre argent à tout moment). C’est votre filet de sécurité en cas d’imprévu.
    Les bonnes habitudes épargne

  • >

    Fixez-vous des objectifs et attribuez à chacun un compte. Aider vos proches, acheter une maison... À chacun sa stratégie.
    Plus d’infos sur l’épargne par objectifs

  • >

    Plus tôt et plus souvent vous épargnez, mieux c’est. Même s’il s’agit de petites sommes.
    Pourquoi ça paie

Pas mal, pas mal... Pour passer du niveau « Ok » au niveau « Wow ! », voici 3 bons conseils piqués aux as de l’épargne :
  • >

    Gardez l’équivalent de 3 mois de salaire sur un livret d’épargne « liquide » (= sans risque et qui vous permet de retirer votre argent à tout moment). C’est votre filet de sécurité en cas d’imprévu.
    Les bonnes habitudes épargne

  • >

    Lissez les risques par la régularité. Si vous investissez dans des produits comme l’assurance-vie en unités de compte ou un PEA, mieux vaut les alimenter régulièrement.
    On vous dit pourquoi

  • >

    Anticipez vos projets. Vacances, études des enfants, déménagement... Vous pourrez plus facilement choisir une épargne adaptée.
    Plus d’infos pour voir loin

Pas de doute, vous avez le sens de l’épargne. Et ça, c’est bon pour l’équilibre financier. Voici quand même 3 rappels pour continuer sur votre lancée :
  • >

    Gardez l’équivalent de 3 mois de salaire sur un livret d’épargne « liquide » (= sans risque et qui vous permet de retirer votre argent à tout moment). C’est votre filet de sécurité en cas d’imprévu.
    Les bonnes habitudes épargne

  • >

    Anticipez vos projets. Vacances, études des enfants, déménagement... Vous pourrez plus facilement choisir une épargne adaptée.
    Plus d’infos pour voir loin

  • >

    Optimisez la fiscalité de vos placements.
    On vous dit pourquoi

C'est parti !
1
2
3
4
5
6
7